“La louve”, Pierre Perret.

Cette histoire n’est pas pour vous
N’écoutez pas
D’ailleurs ce que je dis ne vous
Regarde pas
Elle avait du sang de louve
Moi des yeux de pauvre chien
Et un chien contre une louve
Ça n’est qu’un chien

Quand je la tiens à mon bras
Je le tiens bon
Pas besoin de camélias
Ni de vison
En petites pattes de mouche
On s’écrivait des je t’aime
Moi j’étais jaloux farouche
Comme quand on s’aime

Les amis de ses amants
Sont pas les miens
Elle va pas les voir souvent
Mais quand elle en vient
Dans ses yeux y a la facture
Un soleil éblouissant
Qui remplit la chambre obscure
Ou je l’attends

L’amour qui ne brûle pas
N’est pas l’amour
L’amour qui ravage un cœur
Est le meilleur
Parfois de ses lèvres pures
S’échappaient des mots pervers
Laissant comme une morsure
Un goût amer

Cette histoire n’est pas pour vous
N’écoutez pas
D’ailleurs ce que je dis ne vous
Regarde pas
Elle avait du sang de louve
Moi des yeux de pauvre chien
Et un chien contre une louve
Ça n’est qu’un chien

Anuncios

Deja un comentario cronopio amarillo

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

Mafalda:

"¿No será acaso que esta vida moderna está teniendo más de moderna que de vida?

John Lenon:

"La vida es aquello que te va sucediendo mientras tú te empeñas en hacer otros planes"

Blog Stats

  • 139,539 hits
A %d blogueros les gusta esto: